La nomination à un Ordre et la remise des insignes correspondants constituent une reconnaissance et une récompense pour des services exceptionnels rendus à la Patrie ou de brillants mérites dans tout domaine de la vie publique, des lettres, des arts, des sciences, du commerce, de l’industrie et de la navigation. Les insignes sont remis par le chef suprême de l’État.

La fondation du premier Ordre grec date de 1829; s’inspirant du modèle d’autres pays européens, il visait à exprimer la reconnaissance de la Nation envers ceux qui contribuèrent activement à la lutte pour la Libération.

Depuis, cinq Ordres grecs se sont progressivement constitués:

 
Ordre du Sauveur (du Rédempteur)
 
Ordre de Georges Ier (supprimé)
 
Ordre de l’Honneur
 
Ordre du Phénix
 
Ordre de Bienfaisance (exclusivement destiné aux femmes)

Chaque Ordre est constitué de cinq rangs ou grades:

 
Grand-Croix
 
Grand Commandeur
 
Commandeur
 
Officier
 
Chevalier

La remise de la Grand-Croix de l’Ordre du Sauveur constitue la plus haute distinction.

Les personnalités ayant été honorés par l’un des grades d’un des Ordres ont le droit de conserver leurs insignes tout au long de leur vie et de les léguer à leurs héritiers, pour mémoire. Par le passé toutefois il était prévu que les insignes soient rendus après le décès de la personne honorée.

Chaque Président de la République en fonction est Grand-Maître de tous les Ordres et Décorations de Grèce. La remise des distinctions relève des compétences du Président de la République, conformément à l’article 46 paragraphe 2 de la Constitution et aux dispositions de la Loi 106/1975. Les propositions concernant les personnes à distinguer par ces insignes sont préparées pour le Président de la République par le Conseil des Ordres et Décorations, qui se réunit au moins une fois par an. Pour la remise des insignes, un Décret présidentiel est pris, il est contresigné par le Ministre des Affaires étrangères et publié au Journal officiel du Gouvernement.