Il s'agit d'un espace épuré et austère mais simultanément convivial et lumineux, avec ses grandes fenêtres et sa vue sur le jardin du Palais. C'est ici que le Président de la République reçoit ses visiteurs officiels, Présidents et Premiers Ministres, ainsi que les citoyens ordinaires.

Le bureau du Président a pour élément distinctif les étagères en chêne contenant principalement des livres d'histoire, des œuvres littéraires et des ouvrages de philosophie. Un yatagan (cimeterre turc) et une paire de pistolets, armes employées au cours de la guerre d'indépendance de 1821, ainsi que deux tableaux de petite taille ornent les lieux.

Les tableaux, qui dépeignent des scènes de la lutte pour la libération du pays, sont dus à E. Delacroix ("Communion de Marcos Botzaris avant l'attaque de Karpenissi") et à P. Hess ("Combattants contemplant l'Acropole"). Derrière l'imposant bureau présidentiel, dont on dit qu'il a appartenu au roi de Grèce, Georges Ier, sont suspendues deux icônes byzantines.


Les murs de l'antichambre du bureau présidentiel sont également couverts de rayonnages et sont égayés par la "Vieille Athènes" de S. Vasiliou, suspendue au-dessus de la cheminée, et la "Marine" de I. Altamoura.