Le salon dit "Byzantin" est la pièce dans laquelle des Ministres ou des Gouverneurs de banque prêtent serment et où les Métropolites présentent leur engagement solennel. Il est situé dans le prolongement de la Salle d'attente. Par le passé, c'était le lieu où se réunissait la famille royale; initialement, dans les plans de Ziller, ce salon était d'ailleurs baptisé "pièce familiale". Le salon byzantin a récemment pris ce nom en raison de sa décoration en icônes byzantines, et également en raison du style des meubles et des objets exposés dans les vitrines.


Deux des icônes qui ornent les murs sont de l'école ionienne et représentent respectivement le Christ en majesté et la Vierge Marie en majesté tenant le Christ dans ses bras (Vréfokratoussa). L'icône figurant Saint Constantin et Sainte Hélène provient de Véroia, et le triptyque situé à côté de la vitrine date du dix-neuvième siècle. Dans les armoires vitrées l'on peut admirer des croix au cœur de bois sculpté, dorées ou en argent, des encensoirs et des aspersoirs en argent martelé ainsi que deux calices d'argent aux motifs décoratifs repoussés. Les icônes ainsi que les exemples admirables de l'orfèvrerie byzantine du dix-huitième et du début du dix-neuvième siècle ont été gracieusement mis à disposition
par le Musée Byzantin, la Pinacothèque Nationale et le Musée Bénaki.

La majeure partie du mobilier de la pièce provient de Constantinople et date du dix-neuvième siècle. De tels meubles byzantins figurent d’ailleurs sur des icônes et des fresques de cette période.